Peinture plafond : Comment peindre un plafond ?

peinture plafond

Dégât des eaux ayant laissé des auréoles, rénovation d’une pièce ou tout simplement rafraîchissement ? Peindre un plafond est rarement chose aisée. En revanche le laisser tel quel attirera les regards et fera négligé dans une maison. Ce chantier est indispensable pour redonner de l’éclat à une pièce mais nécessite un minimum de préparation et d’organisation. Voici nos conseils et étapes à suivre pour un plafond impeccable et sans traces.

Se préparer avant de peindre un plafond

Préparer la pièce

Comme tout chantier et encore plus lorsqu’il s’agit de peinture, un minimum de préparation est nécessaire pour peindre. Afin d’éviter tout accident et d’être le plus à l’aise possible, il est recommandé de vider la pièce dans son entier. Lorsque ce n’est pas possible, les éléments doivent être couverts avec une bâche en plastique. Cela facilitera le nettoyage par la suite. Des scotchs et rubans de protection doivent être appliqués partout où cela sera nécessaire afin d’éviter projections et débordements. Ce sera notamment le cas dans les angles et pour les pièces possédant des poutres.

Les traces de peinture ne sont parfois pas dues au peintre lui-même mais à la température. Il est recommandé d’éviter de peindre lorsqu’il fait trop chaud en été et de réduire la température du radiateur l’hiver.

Bien voir permettra aussi de réduire les traces. Il vous faudra donc vérifier l’éclairage de la pièce et en ajouter si nécessaire afin d’éviter les mauvaises surprises.

Nettoyer le plafond

Pour éviter les imperfections et donc obtenir le meilleur résultat possible, assurer vous de peindre sur un plafond lisse et propre. Pour cela, la première étape est de nettoyer le plafond de façon à ôter la poussière qui pourrait se mélanger à la peinture pendant l’application. Une brosse large devrait faire l’affaire. En cas de plafond très sale, il vous faudra nettoyer celui-ci à l’aide d’une éponge humide et d’eau savonneuse. Il suffira ensuite de rincer et de laisser sécher.

Si le plafond est écaillé ou possède des trous, il vous faudra tout d’abord reboucher les trous puis poncer le plafond. Un simple enduit fera très bien l’affaire pour trous et fissures. Concernant le ponçage, il vous suffira d’utiliser de papier de verre fin. Ne pas oublier ensuite d’éliminer la poussière de ponçage avant de peindre.

Bien choisir la peinture adaptée pour son plafond

Cette étape est l’une des plus importante car une peinture de mauvaise qualité pourrait vous gâcher la vie. Que vous fassiez faire cela par un professionnel ou vous-même, ne vous ruez pas sur le premier prix. Il existe plusieurs type de peinture pour plafonds et il est important de prendre en compte les finitions mais aussi les caractéristiques.

Le choix portera souvent sur 2 types de peintures :

  • La peinture acrylique : Peinture la plus utilisée car facile d’application sur tous supports et écologique. En effet, elle ne possède pas de solvants. De plus, comme la peinture vinylique, elle se nettoie à l’eau et ne dégage pratiquement pas d’odeur.
    En revanche elle n’est pas lessivable et moins résistante que son homologue
  • La peinture glycéro : Elle est considérée comme plus professionnelle car elle est à base d’huile. Lessivable et très résistante, elle est très efficace contre l’humidité.
    En revanche elle contient beaucoup de solvants peu écologiques et très odorants. Il est plus compliqué de nettoyer des pinceaux utilisés pour de la peinture glycéro.

Il existe aussi des peintures dites « spéciales plafond » permettant d’éviter les traces lors du passage du rouleau. Elles sont plus onéreuses mais bénéficient d’un très bon rendu. Plus une peinture sera de bonne qualité moins il y aura de traces au plafond.

Attention aussi à bien choisir sa peinture pour plafond en fonction de la pièce. Que ce soit la couleur ou la finition, vous devrez vous adapter à l’utilisation de la pièce. Ainsi pour le plafond d’une salle de bain, on optera plutôt pour une finition brillante, satinée ou laquée résistant mieux à l’humidité.

Peindre un plafond facilement

Avant de vous lancer dans la phase de peinture, faites un petit inventaire de votre matériel. Un simple rouleau ou un pinceau ne vous suffira pas, il vous faudra prévoir un peu plus de matériel afin de peindre de façon efficace.

Nous vous recommandons :

  • Un pinceau plat et un pinceau brosse rond pour les contours
  • Un rouleau de peinture muni d’un manche télescopique
  • Du ruban de masquage
  • De la bâche en plastique pour les meubles
  • Un bac à peinture pour répartir la peinture sur le rouleau de manière uniforme
  • Un escabeau

Une fois l’inventaire réalisé et la pièce protégée, vous pouvez vous lancer.

Il est très important de toujours mélanger sa peinture avant de commencer, vous pouvez le faire muni d’une perceuse électrique ou bien manuellement.

Débutez d’abord par les angles et arêtes en utilisant le pinceau brosse rond. Il n’est pas nécessaire de l’immerger complètement. Recouvrez simplement les poils de moitié et essorez le bien avant application.
Une fois les angles et les zones délicates effectuées, vous pouvez passer au rouleau télescopique. Afin d’éviter les traces, réalisez des bandes parallèles sur des zones de un mètre carré au maximum en suivant le sens de la lumière. Il est important d’éviter de croiser les bandes et de ne pas repasser sur une zone où la peinture n’est pas encore sèche.
Il vous faudra, en règle générale, une sous couche puis 2 couches afin de peindre un plafond efficacement. N’oubliez pas le temps de séchage entre chaque couche.

Voilà, vous avez maintenant toutes les clés en main pour peindre un plafond facilement et comme un pro. N’hésitez pas à donner votre avis et partager vos expériences et conseils !

Laisser un commentaire